Ancrée à Redon, je voyage.

Depuis quelques semaines ma réalité de vie professionnelle est très nouvelle.

De façon concrète, j’échange, je crée, j’invente, je propose, je lis, je distribue des lettres, je réponds à des emails, je rencontre des personnes et je m’occupe de mon site internet. Activité un tantinet contraignante au départ, je commence à y prendre goût. (Avant l’été, je ne possédais pas d’ordinateur personnel, c’est chose faite)D’ailleurs, si vous lisez cet article, vous êtes sur mon site web, (co-création avec mon cher jeune frère, vous avez déjà lu cela aussi peut être).

Je l’avoue, la réalité de l’existence de ce site D’une Réalité à l’Autre me fascine.

Vous, Lecteurs, vous vous situez devant la toile. De mon coté, deux possibilités s’offrent à moi. Je peux être dans votre position, soit devant la toile, à lire mon propre site…Toutefois, je suis souvent derrière, comme dans un genre de coulisses de la toile. Dans ces coulisses, s’y logent les statistiques.

A cet endroit aussi saugrenu que précis, mon cœur et mon imagination bondissent et s’envolent. Imaginez-moi devant des courbes, des tableaux, des graphiques et surtout, cerise sur le gâteau, devant une carte du monde.

A chacune de vos connexions, le pays ( seulement le pays), d’où vous vous connectez se pare d’une couleur violacée. Alors, en cet instant, je m’envole et voyage avec vous lecteurs-explorateurs.Et ainsi, je pense à mes amis qui font un tour du monde avec leurs enfants, connectés en Slovénie, je revois cette copine américaine qui vit en Israël, j’ai une pensée pour cette partie de famille qui vit au Chili…Puis là, stupéfaction, surgit quelqu’un en Macédoine, un autre au Congo, ou à Monaco … ?

Avec un imaginaire fécond, je suis capable de tous les scenarii possibles, subjuguée comme dans les années 90’, totalement déroutée et fascinée que vous, lecteurs-explorateurs à travers le monde, qui que vous soyez, d’où que vous soyez, puissiez me lire, moi-Mathilde à Redon.

A bientôt, ici ou là. Mathilde.

Nb : J’adore les cartes postales