Interventions en établissements

 Partage en présence de pairs

La scolarité, cet espace temps, demeure une porte ouverte sur soi même, sur l’Autre et sur le Monde. Dans cet espace se crée, se vit et se vibre l’altérité.

Qui suis-je ? Quel est cet autre si semblable à moi-même et si différent ? Comment puis-je être entouré de tant de personnes et me sentir si seul ? Quel est ce masque que je porte ? A qui , à quoi puis-je m’identifier ? Quel est cette sensation, quelle est cette émotion ? Puis-je rêver ?

Cet espace, propice aux apprentissages, crée ce « container humain » » miroir de soi, surface de projections et source d’inspiration. Les adolescents sont dans cette quête de leur être intérieur par ce dialogue interrompu entre cet « persona » et le monde.

Extérieure à leur quotidien, je crée les conditions nécessaires à cet espace secure. Partager, ressentir son corps, le mettre en mouvements sont autant de possibles à cocréer avec ce groupe de pairs.

Mise en mouvement du consentement

L’être humain s’incarne dans un corps, vit une simultanéité d’émotions, de sensations. Le consentement ne se traduit pas uniquement avec des mots : oui / non, je suis d’accord, je refuse…

Nommer une limite, exprimer un désir, identifier un besoin, donner/recevoir mobilisent l’intégralité du corps.

Qu’est-ce-qui se vit dans le champs relationnel, dans cette frontière contact ? Comment être en présence, tout en restant connecté à soi-même ? A cet instant précis, que se joue-t-il dans mon corps ? En quoi dire non, affirmer un non, demeure si complexe ? Comment s’articule cette expression dans le corps, au-delà du mental ?

Dans un « container humain », facilité par un cadre bienveillant et sécure, le consentement s’expérimentera par des ateliers de mobilisations du corps et de mise en mouvements ; jeux de déplacements, donner / recevoir, échange de regards, autoriser / refuser, entrer en contact, salutations, posture du sauveur / victime / bourreau, attraction / rejet, toucher.

Ensemble, nous expérimenterons le savoir être au contact de ses ressentis dans cet instant précis de la frontière contact à l’Autre, dans cet espace où se joue pleinement la question de soi et de l’Altérité, où les traumas, blessures et conditionnements viennent s’activer.

Nous clôturons l’atelier par un cercle de partage afin de soutenir et mettre en clarté ce qui a été éprouvé.

Partage, Visite Fratrie

Aujourd’hui, les familles ont évolué, les lieux de vie pour chacun des membres peuvent être distincts, le temps passé ensemble assez rare, notamment pour les enfants d’une famille qui, généralement subissent les choix de vie du couple parental. Aussi, je vous propose des journées fratrie afin d’offrir aux enfants ( bébés à jeunes adultes) d’une même famille ou s’identifiant comme telle, un espace-temps pour partager et vivre.

L’idée est d’offrir aux enfants la possibilité de se retrouver, de se rencontrer dans un espace dédié, qui sera le leurs pour une journée afin qu’ils échangent, créent leurs jeux. En définitive qu’ils fassent vivre leur lien fraternel autour du quotidien ou pour d’autres tout sera à créer.

Dans un second temps, ce lien pourra être médiatisé afin que de nouvelles solutions relationnelles s’offrent aux enfant. En effet, bien souvent entre eux se rejouent des éléments du passé en lien à leur situation familiale où chacun avait son rôle à jouer.

Ces visites pourront permettre le partage dans un lieu propice à la détente et ainsi voir émerger une nouvelle forme interactionnelle.

Modalités pratiques : Accueil pour une fratrie de 3 enfants maximum par jour en binôme éducatif si supérieure à 3.

Partage, Visite médiatisée

« Protéger, accompagner et évaluer la relation entre l’enfant et son ou ses parents »

Il arrive que parents et enfants ne se rencontrent uniquement sur des temps de visites en présence d’un tiers, parfois en lieu neutre. Ces rencontres, fréquemment nommées rencontres en présence d’un tiers, visites médiatisées, VPT, sont régies par le code de l’action social et des familles  (Articles R223-29 à R223-31) et ordonnées par un magistrat. Elles ont un caractère restrictif et viennent encadrer la relation parent / enfant avec des objectifs bien précis.

La présence d’un professionnel permet d’observer le contenu, témoigner de ce qu’il s’y passe, tout aussi protéger l’enfant de par sa présence et son intervention que de, valoriser et renforcer les postures parentales.

Ainsi le lien parent / enfant ne se fige pas dans ce qui a été. Les visites se cocréent entre besoins / désirs / possibilités.

Aller plus loin, Article Visite en présence d’un tiers.

Contactez-moi